contact@domiciliation.co.ma

Le Maroc pourrait multiplier par six ses exportations, selon une étude de l’Office des changes

  • Accueil
  • Blog
  • Juridique
  • Le Maroc pourrait multiplier par six ses exportations, selon une étude de l’Office des changes
Le Maroc

Le Maroc dispose d’un potentiel important en matière d’exportations de matériaux de
construction. Le Royaume est en effet capable de multiplier par six ses exportations de
matériaux de construction, prévoit une étude réalisée par l’Office des changes. Ce qui aura, en
cas de concrétisation, un impact significatif sur l’économie nationale.
Le Royaume pourrait atteindre une valeur de 3 milliards de dollars par an (30 milliards de
dirhams). L’étude a suggéré que le Maroc peut convertir une part considérable de ses
importations de matériaux de construction en production locale, qui coûte actuellement au
pays 21 milliards de dirhams.
Le marché mondial des matériaux de construction est estimé à 600 milliards de dollars par an,
et d’ici 2026, le Maroc pourrait potentiellement s’assurer une part de marché de 0,5 %, ce qui
permettrait une augmentation significative des exportations.
Cependant, d’autres pays concurrents tels que le Portugal, la Turquie, la France, l’Espagne et
l’Egypte ont déjà dépassé ce niveau d’exportations, certains pays exportant plus de trois fois la
quantité que le Maroc exporte actuellement.
Pour atteindre ses objectifs ambitieux et rivaliser avec les autres pays, l’industrie nationale doit
transformer ses processus industriels pour être moins énergivores et produire des produits à
haute valeur technologique.

« L’une des conclusions révélées par cette étude est que le Royaume pourrait multiplier par 6
ses exportations de matériaux de construction pour atteindre un flux annuel d’environ 3
milliards de dollars. L’étude précise, par ailleurs, que les volumes exportés de matériaux de
construction par certains pays concurrents ou partenaires du Maroc sont déjà à des chiffres
bien plus élevés. Les résultats de cette étude montrent également que le Maroc est capable de
transformer une grande partie de ses 21 milliards de DH d’importations de produits et
matériaux de construction en production locale », peut-on lire sur le site officiel de l’Office des
changes.
Réaliser cette ambition aura un impact significatif sur l’économie nationale. Pour ce faire,
l’Office des changes recommande de concentrer l’industrie sur la transformation de ses
processus industriels, la production de produits à haute valeur technologique et le
développement de partenariats entre les secteurs public et privé pour conquérir les marchés
d’exportation.
Cette étude fait partie d’un programme conçu par l’Office des changes visant à évaluer le
potentiel de différents secteurs industriels dans le cadre d’une politique de substitution des
intrants d’origine étrangère par des intrants issus de la production nationale.
Ces travaux apportent également un éclairage précieux sur le fonctionnement du secteur et ses
interactions avec son environnement interne et externe.

Source : Challenge

Bénéficier d’une domiciliation à Tanger pour votre entreprise gratuitement pendant les premiers 6 mois.

Leave A Comment

Call Now Button